Dans ce groupe C de Challenge de l’Anjou, l’équipe de l’ASPTT CHOLET FOOTBALL B est hiérarchiquement celle qui évolue dans la division la plus faible. En effet, dans ce groupe, au milieu de 4 équipes de D2 et d’une équipe de D1, l’ASPTT CHOLET FOOTBALL B est la seule équipe de D3…
Parfaitement conscients de cela, l’objectif fixé par les coaches aux joueurs, est celui de de prendre du plaisir contre des équipes et des clubs dont on peut penser qu’elles pratiqueront un football de qualité.
Surtout ne pas considérer qu’il n’y ait rien à jouer et confirmer sur le terrain la qualité de l’équipe convoquée sur le papier par les coaches. Avec du sérieux et de l’application, il était possible de rivaliser avec l’adversaire, le FC BEAUPREAU CHAPELLE B, pensionnaire du groupe C de D2.
Dès les première minutes du match, on sentait des choletais rigoureux dans leur placement, appliqués dans leurs passes et concentrés sur les tâches défensives. Après 5 minutes d’observation, les choletais prenaient clairement le jeu à leur compte et c’est Maxim POHER qui parvenait à faire la différence pour centrer sur Yacine BOULAHROUF qui n’avait plus qu’à glisser le ballon dans le but vide : 1-0 pour les locaux.

Les choletais ne s’enflammaient pas pour autant et poursuivaient l’exécution sérieuse des consignes. De nouveau, Maxim POHER parvenait à entrer dans la surface de réparation adverse pour provoquer le gardien qui commettait la faute… Sans hésitation l’arbitre désignait le point de pénalty, et le joueur désigné auparavant dans le vestiaire, Vincent BOTREAU, se chargeait de la parfaite exécution de la sentence : 2-0.
L’ASPTT CHOLET FOOTBALL B, impressionnait par son sérieux et sa rigueur, elle continuait d’exécuter une partition quasiment sans fausses notes. Et c’est Maxim POHER qui allait encore s’illustrer et inscrire le 3 ème but de son équipe, juste avant de laisser sa place : 3-0. C’est Harold DOEKOE qui remplaçait Maxim POHER et qui très rapidement allait à son tour entrer en action pour inscrire le 4 ème but des locaux : 4-0. C’est sur ce score que les équipes regagnaient leurs vestiaires respectifs pour une pause bienvenue, tant la chaleur était étouffante ! 

Au vu du résultat et du déroulé de la 1 ère mi-temps, les coaches prévenaient les joueurs que les changements s’enchaîneraient davantage en 2 nde période, afin de préserver les organismes et d’éviter les blessures.
La 2 nde période repartait sur les bases de la 1 ère , mais une erreur de concentration allait conduire un défenseur choletais à commettre une faute dans sa surface de réparation. Sans hésitation, l’arbitre indiquait le point de pénalty. Mais le gardien choletais, Andy TETEAU, qui avait indiqué à la pause vouloir préserver au maximum sa cage inviolée, choisissait le bon côté et sortait la frappe du tireur belloprintais.
Quelques minutes plus tard, Harold DOEKOE s’offrait un doublé pour le 5-0.
A nouveau, les choletais maîtrisaient leur sujet et déroulaient efficacement leur jeu. Clément DA SILVA entré en jeu juste avant la mi-temps se procurait une première occasion, mais hésitant dans la décision final perdait son duel face au portier visiteur. En revanche, il n’hésitait pas sur sa seconde occasion adressant une frappe lointaine qui lobait le gardien avancé : 6-0. Puis c’est Yacine BOULAHROUF qui y allait également de son doublé grâce à une frappe somptueuse en pleine lucarne : 7-0. C’est Corentin CHEVALLIER qui avait remplacé Yacine BOULAHROUF quelques minutes auparavant qui inscrira aussi son but : 8-0 pour les locaux face à une équipe de BEAUPREAU CHAPELLE B qui n’a pourtant jamais cessé de jouer mais qui n’y arrivait pas, et se heurtait à une équipe de l’ASPTT CHOLET FOOTBALL B sur un nuage, qui transpirait le plaisir et la complicité.

On pardonnera donc aux locaux un rare moment de flottement qui allait conduire leurs adversaires à sauver l’honneur : 8-1. Puis c’est Maxim POHER, qui allait parachever cette magnifique victoire, d’une tête parfaitement ajustée : 9-1.
On ne peut qu’espérer que les joueurs de l’ASPTT CHOLET FOOTBALL B parviennent à réitérer une telle performance. Les joueurs ont respecté l’adversaire en faisant preuve de sérieux et de rigueur pendant 90 minutes. D’ailleurs, malgré l’ampleur du score, les joueurs belloprintais, sans rancune, n’ont pas boudé la collation d’après match et certains dirigeants ont même prolongé leurs échanges jusqu’en début de soirée ! L’esprit du football tel qu’on aime le partager…

Pas de triomphalisme donc, mais la volonté de poursuivre dans une dynamique constructive, en gardant la tête froide, et dans un état d’esprit collectif remarquable… Comme toujours, à confirmer !

Stephan

Seniors B : Une partition collective sans fausse note !
Noter cet article